Petit guide du lacet à l’usage des runners

Bonjour à tous.

Me voici de retour. Et pour une fois, ce n’est pas pour narrer mes exploits sportifs.

Il s’agit aujourd’hui de traiter d’un sujet éminemment important pour le runner, en particulier le runner en compétition: les lacets !

les-lacets-fb

Bien que souvent négligés, les lacets font partie intégrante de la panoplie du runner, à moins d’être dans la catégorie douteuse des coureurs pieds nus.

…et qui dit lacets dit laçage. Et que celui qui n’a jamais dû interrompre une séance de running pour rattacher un lacet récalcitrant me lance la première chaussure !

Voici donc en trois leçons quelques conseils de nouage et laçage, fruit de ma longue expérience de porteur de chaussures à lacets.

Le laçage

Avant le nouage, il y a le laçage. Vous me direz: rien de plus simple, il suffit de faire passer ses lacets dans les trous ad-hoc des chaussures. Certes.

Il y a de nombreuses manière de faire cela et je ne m’étendrai pas là-dessus. En revanche, certains se sont peut-être demandé à quoi servent les trous surnuméraires qui ornent le haut de certaines chaussures (de course en particulier) ?

IMG_5513

Réponse: il s’agit de trous destinés à parfaire le laçage des chaussures afin de verrouiller au mieux le haut de la chaussure au niveau des chevilles.

Pour cela, il suffit de faire de chaque coté une boucle avec le lacet sortant du trou en dessous, puis de faire passer l’extrémité du lacet dans la boucles crée de l’autre coté.

Une photo valant bien mieux qu’un long discours pour les explications (surtout les miennes), vous comprendrez mieux ci-dessous.

IMG_5514 2

Une fois le système installé, il ne reste plus qu’à tirer sur chaque lacet pour « verrouiller » le laçage au niveau des chevilles, puis de nouer les lacets.

IMG_5510 2

A propos de nouage…

Le nouage

Vous avez tous appris à faire vos lacets, du moins j’espère, aux environs de l’age de 6 ans. Nous avons tous bien appris les deux boucles nouées l’une à l’autre sur le dessus de la chaussure. C’est maintenant devenu un geste machinal que vous faites tous les matins. Mais savez-vous effectivement lacer vos chaussures ? La question n’est pas si stupide.

Quel est le souci numéro un du porteur de chaussures ? Les lacets qui se défont. Pour y remédier, vous avez tous appris à faire un double nœud. Cependant, c’est loin d’être la meilleure solution, en particulier quand on doit péniblement tenter de défaire son double nœud trop serré en fin de journée.

Au lieu de cela, il y a une méthode toute simple pour faire un nœud qui tient (ou disons: qui n’a pas tendance à se défaire rapidement).

Alors voilà: sachez qu’il y a deux méthodes pour lacer ses chaussures, même si le nœud semble identique: une méthode avec le nœud de boucles dans un sens (disons, la boucle droite sous la boucle gauche) et une avec le nœud dans l’autre sens (boucle gauche sous la boucle droite). Eh bien sachez que l’une des méthodes permet d’avoir un nœud auto-serrant, et l’autre un nœud qui se desserrera à la première occasion !

Voilà le secret du laçage sans avoir besoin de double boucle: il suffit de faire la boucle dans le bon sens !

…et comment sait-on si sa boucle est dans le bon sens ? Rien de plus simple : observez votre chaussure après l’avoir lacée. Le nœud est perpendiculaire à l’axe de la chaussure ? C’est gagné, le nœud est auto-serrant.

IMG_5515 2Gagné !

Le nœud est parallèle à l’axe de la chaussure ? Perdu ! Il ne vous reste plus qu’à le refaire en inversant le geste.

IMG_5511 2Perdu !

Pour ceux qui faisaient jusqu’à présent le nœud à l’envers, il ne vous reste plus qu’à réapprendre le bon geste…

Maintenant, si le nœud est plus solide, il n’est cependant pas garanti qu’il ne se desserrera jamais… et c’est justement un souci pour les runners : cela ne vous est-il jamais arrivé de devoir interrompre une sortie, voire même une compétition, pour perde 15 précieuses secondes à rattacher ses lacets ?

C’est là qu’intervient la 3ème leçon :

Le verrouillage

(Désolé je n’ai pas trouvé d’autre titre…)

Il s’agit — toujours sans faire de double nœud — de verrouiller le nœud pour s’assurer qu’il tienne (au moins pendant les prochaines 5 heures nécessaires par exemple pour terminer votre marathon).

Le « truc » m’a été donné par Fred (de mon club Asphalte94): après avoir bien noué ses lacets à l’aide de belles boucles, il suffit de coincer ces boucles sous les lacets sur le dessus de la chaussure.

Encore une fois, un dessin sera plus clair :

IMG_5516 2

Et voilà : vous êtes maintenant un experts es-lacet !

…et plus d’excuses du genre « mon lacet est défait, partez devant je vous rejoindrai » !

 

Publicités

A propos nicolasmercouroff

Apprenti marathonien (http://running-blog.xyz) Apprenti cultivateur de framboises (https://raspicolas.wordpress.com) Apprenti photographeur (http://latestandgreatest.org)
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.