Marathon, à chacun sa déception !

Il y a un mois exactement, j’ai couru mon troisième marathon, le Marathon de Paris 2017. Si vous avez déjà lu ce blog, vous savez que ma performance lors de cette course a été bien piètre, en tout cas à l’aune de mes espoirs : par la faute d’un genou récalcitrant, je n’ai pu boucler les 42,195km qu’en 4 heures et 14 minutes, quand mon objectif était de réaliser la distance en 3 heures et 30 minutes !

Loin de cette course, Nike a entre-temps entrepris de relever un défi incroyable : battre le record du marathon, et surtout briser le plancher des 2 heures pour boucler cette distance. Il faut savoir que le meilleur temps est jusqu’à présent détenu par le Kényan Dennis Kimetto avec le temps déjà stratosphérique de 2 h 2 min 57 s, établi le 28 septembre 2014 lors du marathon de Berlin.

Pour tenter de réaliser cet exploit qu’il prépare depuis des mois, Nike a mis toutes les chances de son coté : lièvres se relayant, voiture protégeant les coureurs, parcours sur une boucle entièrement plate, et surtout a embauché les meilleurs marathoniens du moment — Eliud Kipchoge (Kenya), Zerenay Tadese (Erythrée) et Lelisa Desisa (Éthiopie). La tentative a eu lieu le 6 mai à la fraiche, à partir de 5h45, suivie via internet par de nombreux runner curieux et matinaux (dont moi !)

Si le record du marathon (non homologué, vu les circonstances très particulières) est bien tombé ce jour-là, le mur des 2 heures n’a finalement pas été franchi — à 25 petites secondes près ! Le Kenyan Eliud Kipchoge a en effet parcouru les 42 km et 195 mètres en 2 heures et 25 secondes ! C’est malgré tout un exploit extraordinaire : si vous avez déjà essayé de courir un kilomètre en 2min50 (bonne chance…), imaginez le faire pendant 42 km !

breaking2-20170506-02

Voilà qui relativise ma déception. Car, après 3 mois de préparation, boucler un marathon en 6 minutes du kilomètre, loin des 5 minutes prévus, est certes rageant, mais bien moins que de rater de 25 secondes une barre des 2 heures préparée depuis des mois !

Nul doute que Nike (et son rival Adidas) re-tentera un jour de briser la barrière mythique du marathon… quant à moi, je n’ai pas renoncé à franchir également ma propre barrière !

Publicités

A propos nicolasmercouroff

Apprenti marathonien
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Marathon, à chacun sa déception !

  1. qalysante dit :

    bonjour Niko,
    Nous on a trouvé ta performance notable, et l’association Orphaide te remercie de l’interview que tu nous as consacrée. nous somes heureux de te compter parmi les personnes bienveillantes et attentives aux autres
    Catherine de http://orphaide.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s