Le pied au plancher ?

Ce dimanche 22 janvier 2017 avait lieu les traditionnels 10 km du quatorzième. Une course que j’ai déjà couru 3 fois (ça a même été ma première compétition lorsque je me suis remis à courir il y a 4 ans).

page-de-garde

La compétition est idéalement placée au calendrier sans buter sur des jalons plus importants de la saison (marathon de Paris, 20km de Paris, etc.), l’organisation est bon-enfant, et surtout: je peux me rendre en 5 minutes à la ligne de départ ! (j’habite le 14ème)

Cela dit, même si la date ne pose pas de problème, elle est peu propice sur le papier à une performance, étant (pour ma part), située quasiment au début de ma préparation au Marathon de Paris (que j’ai débuté mi-janvier).

J’attaquais cependant cette 4ème édition des 10km du quatorzième avec un plan simple et ambitieux: avaler ces 10 kilomètres à l’allure de 4:15 à 4:20 du kilomètre. En un mot: le pied au plancher !

Le parcours ne pose pas de problème particulier, avec deux boucles se finissant à la mairie et plutôt plates (ma montre m’annoncera un dénivelé positif de 20m, il y a pire !), donc propice aux exploits — ou en tout cas aux perf.

Ma “meilleure perf” sur cette course était exactement de 44 minutes et 7 secondes, établi en 2015. Bien loin d’un exploit, puisque les premiers avalent généralement la distance en moins de 32 minutes !

10km-14-600x398

Résultat: cette année, mon plan simple n’a malheureusement pas marché: malgré mes efforts pour garder le compteur de ma montre en-dessous de 4:20 (vitesse instantanée), elle m’a affiché la ligne finale franchie 4:23 (vitesse moyenne), soit 44 minutes et 13 secondes au total.

J’ai donc “perdu” 6 secondes par rapport à il y a deux ans. Pas grand chose, car j’en ai bien perdu une poignée au départ (mais ça avait probablement également été le cas en 2015), et peut-être aurais-je pu essayer d’éviter le petit fléchissement entre le 8ème et le 9ème kilomètre.

capture-decran-2017-01-25-a-22-41-00

La vérité est que pense que j’ai peut-être atteint mon plafond — ou plutôt mon plancher ! Je n’arrive pas à descendre en-dessous des 44 minutes pour courir 10 kilomètres (sauf un jour de 2014 où d’après mes archives j’ai réussi à parcourir cette même distance sur une autre course en 42m38s, mais j’ai du mal à y croire).

Après avoir gagné des secondes au fil des 4 ans de ma “carrière” de coureur, ne suis-je pas tout simplement rattrapé par la vieillerie ? C’est bien possible, mais… ça reste à prouver.

marathon-paris-2017-726x400

Et la bonne nouvelle, c’est que j’ai prévu de courir cette année (et pour la troisième fois) le Marathon de Paris — avec un objectif encore plus ambitieux que mon temps de l’année dernière.

Tant pis pour la vieillerie, on avance pied au plancher !

 

Publicités

A propos nicolasmercouroff

Apprenti marathonien
Cet article a été publié dans Course, Résultat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le pied au plancher ?

  1. anne werther dit :

    Mais euh

    J'aime

  2. jplefief dit :

    Hello !
    Bravo pour cette perf. C’est déjà beau de ne pas régresser avec l’âge. Quant à l’idée de « plafond », sauf ton respect, je suis en désaccord total. On ne peut être certain d’avoir atteint ses limites que lorsqu’on a exploré tous les aspects de la préparation. Or je suis convaincu qu’il nous reste une énorme marge de progression dans des domaines comme l’alimentation, le renforcement, en particulier celui des pieds, et les méthodes d’entraînement. Qu’on se le dise : Slow is the new fast ! Bref, il y a toujours quelque chose à améliorer. C’est ce qui entretient la passion (et l’illusion !!!) Allez, au boulot !
    Amitiés.
    Juanfé

    J'aime

  3. Ping : Rendez-vous à Charenton ! | Le blog du marathonien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s