Après une grande course, vive les petites courses

Il y a plus d’un mois que j’ai couru le Marathon de Paris, et contrairement à l’année dernière, j’ai à peu près récupéré normalement… mais comment s’occuper en attendant la prochaine grande course ? En courant des petites courses locales !

P5010149

Attention, on ne récupère pas en un mois d’une course comme un marathon. Hors de question de me mettre en tête de courir dès ce mois-ci le Marathon de Sénart (le 1er mai), le Marathon de Berlin (15 mai) le Great Wall Marathon (le 21 mai)  ou le Marathon du Mont Saint-Michel (le 29 mai) ! Un spécialiste vous dira même qu’on ne doit pas viser courir plus d’un marathon par an, donc c’est également plié pour le Mandela Day Marathon (28 Aout), le Marathon de Chicago (9 octobre), le Marathon de New-York (6 novembre), voire le Mont Fuji Marathon (27 novembre) !

Cela dit, pas question de rester assis sur ses mains, en attendant de reprendre la préparation pour le Marathon de Paris 2017 (hé oui, je m’y suis ré-inscrit !) Je dirais même: le marathon est passé, on peut enfin penser à autre chose…

20kms

Prochaine « grande course » à venir: les 20km de Paris le 9 octobre 2016, une course que je cours tous les ans depuis 3 ans. Une course assez agréable (en tout cas, à partir du 10ème kilomètre le long des berges) et une date idéale pour rester motivé à courir pendant l’été.

Mais entre-temps, il ne faut pas rater l’opportunité de se faire plaisir avec quelques compétitions sans enjeux réels. Et quoi de mieux que ces courses dominicales qu’organise chaque village au fil de l’année ? Quelques euros l’inscription, un simple dossard à fixer sur le maillot, et hop, c’est parti !

Ouistreham

A mon programme cette année: « Les Foulées du Muguet » à Ouistreham le 1er mai Deux boucles de 4 kilomètres à travers la ville, et surtout sur la plage d’Ouistreham — histoire de découvrir les sensations (pénibles) de courir sur le sable meuble ! Mon compte-rendu est sur le blog d’Asphalte-94 (mon club)

Boullaysienne

Autre summum sportif ce printemps : La Boullaysienne le 22 mai ! Dix kilomètres en deux boucles à travers les chemins du fameux village de Boullay-lès-Troux dans la vallée de Chevreuse…. Ne ratez pas très bientôt mon compte-rendu !

 

Mon conseil : profitez de ces petites courses locales très sympathiques, organisées dans une très bonne ambiance par des associations motivées ! Et puis, une course est une course : rien n’empêche d’en profiter pour tenter une petite perf’ — sans se faire trop d’illusion: ce n’est pas parce qu’il n’y a que quelques centaines de participant qu’il n’y aura pas de nombreux coureurs nettement plus performants que moi …

Publicités

A propos nicolasmercouroff

Apprenti marathonien
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s