J’ai le nom des meneurs !

Aujourd’hui, à deux semaines du Marathon de Paris 2016 (que j’ai prévu de courir — pour la deuxième fois !), ce n’est plus le moment de « s’arracher les muscles » pour « faire une perf' »! En d’autres mots: il est temps de lever le pied sur la préparation, en ralentissant le rythme pour arriver (si jamais ça n’a jamais été possible) à la fois sur-entrainé et reposé le grand jour du marathon.

Donc, ce n’est plus le moment de courir 60km par week-end (comme le week-end dernier…), mais plutôt de faire quelques « SL » (aka, Sorties Longues) à petite vitesse.

Ça tombe bien, ce week-end avait lieu le « Semi de Nogent ». C’est un peu comme le semi de Paris (ça dure 21,1 km) mais ça coûte 50€ de moins pour le courir (si vous faites partie d’un club). Donc: parfait comme SL. Cependant, pas question cette année de s’arracher comme l’année dernière (1h36m), ce qui n’avait pas été une grande réussite par la suite (j’avais fini avec une aponévrose carabinée…)

J’ai donc prévu cette année de courir « cool », voire « super-cool », c’est à dire: le pied sur le frein. Mais je me connais: le compétiteur qui est en moi aurait rapidement repris le dessus, pour essayer d’aller chercher un chrono, aussi absurde que dangereux pour ma performance lors de l’épreuve qui m’attend dans deux semaines. Quelle solution ? Et bien je me suis porté volontaire pour être « meneur d’allure » sur le semi de Nogent !

Meneur d’allure, quesaco ? Il s’agit de coureurs embauchés (quoique bénévoles…) par les organisateurs de courses pour faire le parcours en un temps donné. L’intérêt ? Permettre aux autres coureurs qui espèrent faire ce temps de se caler sur le rythme du coureur — dont on attend donc qu’il soit aussi régulier que possible pendant la course pour finir pile-poil dans le temps imparti.

Cette année à Nogent, il y avait des meneurs pour 1h30, 1h40, 1h50 et 2h00. Je me suis porté candidat pour 1h50 ou 2h00 (1h40 est trop rapide pour une sorite cool !), et c’est finalement du fanion de 2h dont j’ai hérité.

Car il s’agit d’un fanion (ou plus précisément, d’une « plume ») que chaque meneur d’allure porte avec marqué le temps ciblé, pour qu’il soit bien visible des autres coureurs.

Meneur

Me voici donc ce dimanche dès 9h00 équipé comme un mat de cocagne de mon fanion 2h, parti pour parcourir 21,1km, en 2h donc.

1h59m plus tard, je franchissais l’arrivée, en compagnie de quelques coureurs courageux qui avaient fait vœux de finir le semi en moins de 2 heures (quel que soit le temps, se fixer un objectif mérite toujours le respect !)

Ai-je rempli mon devoir ? Je pense que oui. Bien sûr j’ai couru 1 minute trop vite, mais ce n’est pas trop gênant (finir en 2h01 aurait été bien plus gênant — surtout pour ceux qui m’accompagnaient et espéraient réussir leur objectif !) De plus, malgré une peu de fluctuation, j’ai globalement réussi à garder un rythme (relativement) stable — soit en moyen 5min50s le kilomètre.

Capture d'écran 2016-03-20 20.35.57

Bilan: une sortie longue à allure « pépère » mais bien stable, et surtout une contribution à la communauté des coureurs, en aidant certains de mes semblables à courir ! Pas mal pour un dimanche… en attendant le dimanche 3 Avril !

Si vous voulez continuer à suivre les aventures d’un apprenti marathonien, n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner en cliquant sur le bouton « Suivre » en bas à droite !

-Nicolas

Publicités

A propos nicolasmercouroff

Apprenti marathonien
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.