La course à pied, un exemple de dépouillement ?

Certains voient la course à pied comme la quintessence de la frugalité : pensez-donc, un sport qui n’a besoin de rien d’autre qu’une paire chaussure, quelle différence avec ces activités sportives nécessitant une foule d’accessoires pour pouvoir être pratiquées, même au niveau le plus modeste !

Et ce n’est pas faux: il suffit d’enfiler des chaussures, un short, un T-shirt (éventuel !), et il ne reste plus qu’à courir ! Les chaussures sont même optionnelles, si vous êtes adepte du barefoot running…

iur

Ce n’est cependant pas entièrement vrai. Tout d’abord un mot sur le barefoot running : je le déconseille formellement à quiconque ne sait pas comment courir correctement pied nu ! J’ai moi-même essayé (forcé par une paire de chaussure ayant rendu l’âme en pleine sortie !), et le résultat a été une aponevrosite chronique !!

Et puis, courir requiert malheureusement bien plus qu’un short et des chaussures pour le faire confortablement (ou « sérieusement », quoique ce soit discutable…) Je vais par exemple vous lister ci-dessous tous les accessoires dont je m’entoure pour la moindre sortie… attention les yeux !

chaussure

Chaussures: Oui, bien sûr. Cependant, ne croyez pas qu’une paire de simples sneakers soit suffisante ! Il faut des modèles confortables, adaptés à sa morphologie, au type de terrain sur lequel on évolue, etc. Bref, des chaussures « spéciales running », proposées par des marques spécialisées (Mizuno, Asis, Adidas, New Balance, et bien d’autres — toutes des marques que j’ai testées…), dont le prix moyen est 100 € (il y en a des moins chères, et des bien plus chères !) Il faut qu’elles soient en accord avec votre activité, les terrains sur lesquels vous courez, mais aussi votre poids, votre type de foulée — ma foulée est apparemment « supinatrice »… Bref, le mieux est de choisir avec soin (souvent avec l’aide d’un spécialiste). Et puis, ne croyez pas que l’achat de vos chaussures, c’est une fois pour toute — un coureur « moyen » achète une nouvelle paire chaque année !

chaussette

Chaussettes: Là, je suis moins convaincu. Vous pouvez trouver là aussi des « spéciales running », différentiant celle que vous mettrez sur le pied gauche de celle pour la droite. En pratique, des bêtes chaussettes de tennis me semblent suffisantes, mais j’ai peut être tort… J’ai en tout cas un rituel, qui est d’acheter une paire « spécial running » à la veille de chaque grande course (20km de Paris ou Marathon). Pourquoi ? Courir avec des chaussettes neuves, ce n’est pas que par fétichisme… c’est également le moyen d’éviter de courir avec un cailloux ou pire, une écharde dans sa chaussette ! (je l’ai vécu…)

DManchones « manchons » pour les mollets. Ici encore, spéciaux running, avec le droit différent du gauche. J’ai aussi mais je ne suis pas si convaincu de l’intérêt (c’est sensé « faciliter la circulation et la récupération »…) Bof, bof !

short

Un short (ou un pantalon): là, le « spécial running » s’impose à mon avis, car on ne court pas 40km avec un short de tennis qui risque de frotter douloureusement sur les cuisses. Ces modèles incluent également une mini-poche pour les clefs toujours utile.

tshirtUn T-shirt: courir torse nu (pour un homme) est possible mais je ne suis pas sûr que cela assure un bon équilibre thermique (sans parler de l’esthétique…) En pratique, il faut qu’il ne soit par en simple coton (qui se gorge de sueur) mais un T-shirt technique quelconque fait l’affaire. Petit conseil: si vous faites des compétitions il y a très souvent un T-shirt d’offert à tous les coureurs — pas la peine d’en acheter ! C’est cependant une bonne idée d’en avoir plus d’un, manches courtes, manches longues, débardeur, etc. pour s’adapter à la température.

vesteUne veste / coupe-vent: A mon avis plus utile pour se couvrir après la course que pendant, car la température monte vite sous la veste ! Cependant, à ne pas négliger car après avoir couru, c’est facile d’attraper froid…

Capture d'écran 2016-02-07 15.54.44Un bonnet / couvre-oreilles / etc. Et oui, il fait froid l’hivers, et la tête perd beaucoup de chaleur ! Pour ma part, j’utilise depuis quelques temps des « tours de cou », des sortes de tubes de tissu élastique, que je mets sur la tête : ça tient chaud, et stoppe la sueur. Pour l’élégance, évidemment, c’est pas gagné…

GantsDes gants, et oui: les mains mettent bien plus de temps à monter en chaleur quand on court dans le froid, et c’est une bonne idée de les couvrir — quitte à les enlever à mi-course.

lunettesDes lunettes: j’en mets maintenant systématiquement, qu’il fasse soleil ou qu’il pleuve. Un modèle polarisant qui s’adapte à la luminosité, et protège ses yeux des insectes, pollens, etc.

montreUne montre de course à pied: un compagnon fidèle, surtout pour courir contre soi-même et donc comparer sa performance sortie après sortie. Une simple montre avec un chronomètre peut suffire, mais un GPS permet de connaitre son « allure » (sa vitesse instantanée, en minute par kilomètre), une indication souvent très précieuse — la mienne est de marque Tom-Tom, un bon rapport qualité-prix IMHO. Et puis, vous pouvez ensuite retrouver vos parcours en connectant la montre sur un ordinateur, et même partager les résultats de vos efforts… A coupler éventuellement avec un cardiomètre (j’en ai un, mais je ne sais toujours pas à quoi ça sert de connaitre sa fréquence cardiaque…)

Ajouter des ceintures porte bidon, porte dossard, porte gel en tout genre, et éventuellement une genouillère…

ecouteursEt pour finir: des écouteurs (bluetooth, pour ne pas s’emmêler dans les fils), un téléphone, et une pochette pour stocker le téléphone en courant (et si possible, le protéger de la pluie et la sueur — ça peut tuer un téléphone !)

Vous voilà prêt !! Croyez-moi, avec tout ce barda, c’est facile d’oublier quelque chose au moment de sortir…

 

Bilan (des courses), un budget total estimé à:

  • Chaussures: 100€
  • Chaussettes, manchons, short, T-shirt, veste, bonnet, gants, porte-breloques: 400 €
  • Lunettes: 50€
  • Montre, cardiomètre: 200€
  • Ecouteurs: 70€

Budget: 800 à 1000 €, à renouveler autant que nécessaire…

A la différence d’autres sports comme le golf ou le polo, la location du terrain est heureusement bien moins chère, mais vous pouvez tout de même ajouter le coût des inscriptions aux compétitions (par exemple 100€ pour le Marathon de Paris, quand même !)

Un sport de riche ? Oui, probablement.

Mais heureusement, rien ne vous empêche si ça vous chante d’enfiler une vieille paire de sneaker et d’aller courir dans un parc voisin : Les accessoires sont secondaires, l’important c’est de courir…!

Auto-portrait

Autoportrait de Nicolas en coureur

Publicités

A propos nicolasmercouroff

Apprenti marathonien
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La course à pied, un exemple de dépouillement ?

  1. hkabla dit :

    Concernant le t-shirt, ne pas oublier d’en prendre qui soient conçus pour la course à pied. Sinon, au-delà de 10km, attention aux seins qui saignent…

    J'aime

  2. Ping : J-25, la fièvre monte ! | Le blog du marathonien

  3. Ping : Give me five ! | Le blog du marathonien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s