Don’t crack under pressure…!

…ce qui compte, c’est simplement d’avoir le sentiment d’avoir donné son maximum !

Demain, 12 avril 2015, c’est le grand jour : le Marathon de Paris — et je serai sur la ligne de départ ! Le moment de sortir des slogans dignes des meilleurs inspirational posters

Ceci est donc mon dernier message avant l’effort : mes dernières recommandations et les dernières petites informations pour être sûr que vous franchissiez l’épreuve sans encombres.


Panoplie


Je vous rappelle que mon dossard est le 28711.

Voici en exclusivité la panoplie que j’ai prévu de revêtir ce dimanche (je sais que certains sont déçus que je n’ai pas choisi un déguisement de poulet ou de tatou — l’année prochaine sans doute).

Panoplie


Timing


Petit rappel pour les étourdis ou ceux qui n’ont pas lu mon dernier message. Je partirai sur un rythme de 3h45, dans le sas des 3h45 (logique), donc à 9h15. Si un grand alignement des astres aussi inattendu qu’improbable se produit ce dimanche, je franchirai la ligne d’arrivée à 13h.

Voici mon profil de course avec quelques temps de passage :
Capture d'écran 2015-04-05 13.33.51Si vous avez prévu de venir m’acclamer (voire m’accompagner pour quelques kilomètres !), dites moi où et essayez de trouver le bon timing (et n’oubliez pas: je courrai coté droit !) Le plus simple sera de suivre ma progression via http://runkeeper.com/user/nmercouroff, ou via l’application mobile Marathon de Paris (entrer mon numéro de dossard: 28711).


Et le Nicolathon ??


Le Nicolathon reste ouvert encore quelques heures, jusqu’au départ de la course. Ce n’est donc pas trop tard pour remporter le gros lot: mon dossard ! Un simple bout de papier aujourd’hui, qui vaudra une fortune dans quelques siècles (surtout qu’il sera possible de l’authentifier par des tests ADN grâce à la sueur qui aura coulé dessus !)

Sachez en tout cas que la cagnotte est à ce jour de plus de 400 €. Un grand merci à tous les contributeurs…


Conclusion ?


…et pour conclure, un immense merci à vous tous pour vos messages et gestes de soutiens. Je pense que je ne peux pas être plus prêt. Et si je n’arrive pas à franchir la ligne d’arrivée, rappelez-vous que ce qui compte, c’est simplement d’avoir le sentiment d’avoir donné son maximum !

Runner-dossard-Nicolas M

Publicités

A propos nicolasmercouroff

Apprenti marathonien
Cet article a été publié dans Blog. Ajoutez ce permalien à vos favoris.